ARS occupée à Montpellier

  • UD CGT Hérault

La CGT communique

Face au mépris du patronat, mobilisation des salarié.e.s de la polyclinique de l’Ormeau à Tarbes occupent l’ARS à Montpellier pour leur 50ème jour de grève.

Plus d’une centaine de salarié.e.s de la clinique de Tarbes, avec des responsables de la CGT des Hautes Pyrénées, se sont déplacé.e.s à l’ARS de la région Occitanie à Montpellier.

Leur but ? Contraindre le patronat à négocier sur leurs revendications permettant entre autre de relever le salaire de base au niveau du SMIC.

Cette clinique financée avec l’argent de la Sécurité sociale, appartient à un des plus grands groupes financiers de la santé privée Médipole-partenaires. Ce groupe a touché 1 912 000 millions en 3 ans au titre du Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi (CICE). Il a plus de 9000 salariés et possède près de 70 établissements de santé en France. Il gagne beaucoup d’argent et préfère mieux rémunérer ses actionnaires, plutôt que de donner des salaires décents et assurer des conditions de travail dignes à ses salarié.e.s.

Pour la CGT il est vital de respecter d’excellentes conditions de travail pour garantir des soins de qualités à la population.

Les salarié.e.s de la Clinique de l’Ormeau ont décidé d’occuper les locaux de l’ARS de Montpellier, jusqu’à l’ouverture de négociations.

La CGT appelle les pouvoirs publics régionaux et l’Etat au plus au niveau à contraindre le patronat pour ouvrir immédiatement une négociation sérieuse et loyale.

Le premier Ministre et la Ministre de la Santé ne peuvent plus rester impuissants face au patronat financier de la santé lucrative.

La CGT appelle ses militant.e.s, les citoyen.e.s, les élu.e.s à venir soutenir les grévistes devant l’ARS.

 

 

Montpellier, le 27 décembre 2016

 

 

 

 

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog