Appel des organisations syndicales de l’Hérault

  • CGT Hérault
  • lacgt34

CGT, FO, CFDT, UNSA, CFE-CGC, CFTC, Solidaires, FSU

Télécharger le Tract local ICI


Face à la mobilisation massive du 29 janvier, l’allocution du Président de la République le 5 février  n’a pas répondu aux attentes légitimes et aux revendications exprimées.

Les orientations néfastes et les choix contestables en matière de politique économique et sociale ont été confirmés et maintenus pour l’essentiel.

 

Si la réunion du 18 février avec le Président et les partenaires sociaux engage enfin une discussion nécessaire, elle ne peut être un point d’arrivée et ne peut produire que des effets tangibles et immédiats très limités et pour une infime partie de la population.

Les problèmes restent entiers et les solutions envisagées ne sont à la hauteur des besoins ni en nature ni en volume.

 

Face à cette situation et considérant qu’il est de leur responsabilité d’agir en commun pour faire entendre davantage la voix des salariés, des privés d’emploi, des jeunes, des retraités pour obtenir des mesures favorables au moment où la crise s’apprête à frapper encore plus rudement, les huit organisations syndicales de l’Hérault ont décidé d’amplifier la mobilisation pour faire pression sur le gouvernement et le patronat.

 

Une nouvelle journée de mobilisation et d’action le 19 mars permettra par la grève et les manifestations de rappeler avec force les priorités déjà posées par la déclaration intersyndicale du 5 janvier.

 


1 –  EMPLOI :

Priorité au maintien des emplois publics et privés dans un contexte de crise économique.

Arrêt des suppressions d’emplois.

Abondement du fond paritaire de sécurisation des parcours professionnels.

Extension à tous les salariés des dispositifs de transition et de reclassement.

Arrêt de la défiscalisation des heures supplémentaires



2 –  POUVOIR D’ACHAT :

Améliorer le pouvoir d’achat notamment par une augmentation générale des salaires, des pensions, des minima sociaux et du minimum vieillesse.

Réduire les inégalités.

 


3 –  RELANCE ECONOMIQUE

Orienter la relance vers l’emploi et le pouvoir d’achat. La relance par la consommation doit aller de pair avec une relance par l’investissement solidement encadrée.

Améliorer la protection sociale dans un cadre collectif et solidaire.

 


4 –  DEMOCRATIE SOCIALE

Les conditions de vie et de travail pour les salariés des secteurs privé et public, passent par la préservation et  l’amélioration des garanties collectives et du cadre collectif.

Respect du dialogue social.

 

5 –  sphère financière

Réglementation  pour mettre un terme à la spéculation, encadrer les mouvements de capitaux et augmenter la valeur travail.

 


Manifestation départementale à MONTPELLIER

le jeudi 19 mars.

14 heures 30

Nouveau parcours : Place de l’Europe - Corum

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog