Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Blog d'information de la CGT, toutes les informations sur les luttes et le syndicalisme dans l'Hérault

AUXEL-VENDARGUES : délocalisation sauvage, tentative de licenciement..

LES SALARIES FONT UNE HEURE DE GREVE D'AVERTISSEMENT

 

Le 14 mai, à Vendargues, entre 12 heures 45 et 14 heures 45, les salariés d’Auxel, en fonction de leurs horaires de travail, se sont associés au mot d’ordre de grève lancé par la CGT pour dénoncer la délocalisation rampante des activités vers le siège à Gondecourt (59) qui a déjà entraîné la suppression de près de 15 emplois depuis le début de l’année dans cette entreprise qui comptait plus de 50 salariés à la fin de 2008.

Avec la CGT, les salariés protestaient contre la convocation d’une réunion de comité central d’entreprise d’Auxel (CCE sorti d’un chapeau par la direction pour les besoins de la cause), dont l’ordre du jour prévoyait l’information et la consultation d’une nouvelle charrette de licenciements à Vendargues.

La CGT a déjà écrit aux directions du Travail du Nord et de l’Hérault pour faire dresser procès-verbal des nombreux délits d’entrave commis par le chef d’entreprise et le chef de l’établissement de Vendargues :

-  Délocalisation d’une partie de la production à Gondecourt sans information ni consultation du comité d’établissement de Vendargues ;

- Utilisation abusive de la rupture conventionnelle pour éviter les informations/consultations du comité d’établissement pour suppressions d’emplois ;

  -        Mise en place unilatérale d’un comité central d’entreprise illicite (dont la création aurait supposé la négociation d’un accord d’entreprise inexistant), et ce pour éviter l’information et la consultation du comité d’établissement de Vendargues, alors que celle-ci est de toute manière obligatoire ;

Enfin, la CGT prépare une action en référé pour faire annuler les délibérations du CCE prises pendant sa réunion du 13 mai à Gondecourt. En effet, d’une part, le CCE n’a pas d’existence licite sans accord d’entreprise ou sans décision de la DDTEFP du siège, d’autre part, le nombre et le calendrier des suppressions d’emplois sur Vendargues imposait la présentation d’un plan de sauvegarde des emplois et une expertise comptable pour aider le comité, dispositions que la direction a refusées.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
UD CGT Hérault

Toute l'info de la CGT Hérault
Voir le profil de UD CGT Hérault sur le portail Overblog