Baisse du pouvoir d'achat au 1er juillet 2007 !

  • UDCGT34
  • lacgt34
  Au 1er juillet 2007, le Smic augmente de 2,1%, soit le minimum obligatoire prévu par la loi. Le tarif horaire brut passe de 8,27 à 8,44 euros, le brut mensuel (pour 35 heures hebdomadaires) à 1.279 euros et le net mensuel à légèrement plus de 1.000 euros.
De même, les allocations chômage sont revalorisées de 1,95%. Cela s'applique sur les allocations de juillet, payables début août.
Enfin, dans la Fonction publique, le traitement minimum mensuel est porté à 1.283,2 euros mensuels.
Aucun coup de pouce donc. Et pourtant, il va falloir faire face ! Voici la liste des mesures et hausses de tarifs prévues à la même date !

Le fait que les entreprises de moins de 20 salariés bénéficient au niveau du Smic d'un allègement correspondant à la totalité des cotisations de sécurité sociale, hors accident du travail/maladie professionnelle se passe de commentaires.

Le complément de ressources des bénéficiaires de l'Allocation aux adultes handicapés (AAH) ne sera pas valorisé, comme c'était le cas depuis deux ans, au même taux que le Smic. Depuis 2005, ce complément est pourtant censé garantir 80% du Smic aux personnes handicapées qui ne peuvent pas travailler.
. Le montant maximum de l'AAH reste fixé, jusqu'au 31 décembre, à 621,27 euros par mois pour une personne handicapée.

Les minima sociaux, revalorisés au 1er janvier, ne bougent pas au 1er juillet. Le montant du Revenu minimum d'insertion (RMI) reste, pour une personne seule sans enfant, à 440,86 euros net, à 661,29 euros pour une personne seule avec un enfant ou pour un couple sans enfant, et à 793,55 euros pour une personne seule avec deux enfants ou pour un couple avec un enfant.

Le tarif de la consultation des médecins généralistes augmente d'un euro, passant ainsi de 21 à 22 euros. Le tarif de la visite à domicile passe de 31 à 32 euros.

Concernant les tarifs SNCF, augmentation du prix des billets sur les lignes hors TGV de 10 centimes à 2,9 euros suivant les destinations pour un plein tarif en seconde classe. A titre d'exemple, le prix du parcours Paris-Caen va augmenter de 70 centimes d'euro, passant à 29,10 euros, un trajet Paris-Clermont Ferrand de 1,2 euro, à 49,30 euros, ou encore un Bordeaux-Montpellier de 1,4 euro, à 56,70 euros.
Deux cartes commerciales sont également concernées: la carte Senior qui passe de 53 à 55 euros et la Carte Enfant+ de 68 à 69 euros.
Pour les TGV, les tarifs sont généralement réévalués une fois par an au mois de janvier. Le 23 janvier, les tarifs de seconde classe ont augmenté de 30 centimes à 1,90 euro, selon les destinations, en période normale.
 
Concernant les tarifs en Ile-de-France, la carte orange augmente de 1,8% au 1er juillet. Le coupon mensuel deux zones passe de 52,50 à 53,50 euros. Pour la zone 3, il en coûtera 70,80 euros contre 69,50 euros jusque là. En zone 4, le tarif passe à 87,60 euros (86,10), en zone 5 il atteint 105,20 euros (103,30). Le prix maximum est celui de la zone 6 avec 118,50 euros. La zone 6 englobe désormais les anciennes zones 7 et 8 qui sont supprimées et qui Coûtaient jusqu'ici 129 et 142 euros. Le carnet de tickets passe de 10,90 à 11,10 euros.

Le prix de l'abonnement à France Télécom augmentera d'un euro le 3 juillet, passant de 15 à 16 euros par mois.

Les loyers HLM peuvent être révisés deux fois par an, en janvier et juillet. Chaque organisme HLM est libre de ses choix dans la limite d'un loyer plafond, dont le relèvement dépend de l'indice des loyers qui sert de référence à la révision annuelle (+3,23% au quatrième trimestre 2006).

Le 1er juillet marque l'ouverture complète du marché européen de l'énergie, déjà ouvert aux entreprises depuis le 1er juillet 2004. Encore des hausses de tarifs du gaz en perspective pour les années à venir.

Au final, plus que la hausse infinitésimale du SMIC annoncée, c'est bien une nouvelle baisse de pouvoir d'achat des salariés qui est entérinée au 1er juillet 2007 !
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog