Scandaleux !

  • UDCGT34
  • lacgt34
54 ouvriers polonais en détresse dans les Pyrénées orientales !

54 ouvriers polonais, travaillant sur un chantier de construction de 142 logements sur la commune d’EYNES, ne sont plus payés depuis le 1er juin. Ils se sont mis en grève et reçoivent le soutien actif de l’Union départementale CGT des Pyrénées orientales.
Ils ont été recrutés par une entreprise sous-traitante, située dans le département du Var, SOGEBAT. Celle-ci ne compte que un à deux salariés permanents et a recruté environ 70 salariés en CNE pour assurer le chantier, entre août 2006 et août 2007.
Comment cela a-t-il pu être autorisé alors que le CNE est légalement réservé aux entreprises de moins de 20 salariés ? Parmi les polonais recrutés, trois n’ont même pas de contrat de travail à ce jour !

Dès juin 2007, la situation se dégrade. L’entreprise cesse le paiement des salaires.
Entre le 23 et le 30 juillet 2007, 14 salariés sont renvoyés par l’employeur au motif qu’ils en réclament le paiement. Le 6 août dernier, 12 d’entre eux cessent le travail et portent plainte. L’employeur est contraint de régler leur situation et ils retournent en Pologne. Mais pour les autres la situation perdure.
Cet événement n’est malheureusement pas un cas isolé. L’exploitation de la maind’oeuvre venue des pays de l’Europe de l’Est prend très souvent des formes extrêmes, qui sont à la fois une insulte à leur dignité et une mise en concurrence
inacceptable avec les autres salariés.

La Cgt des Pyrénées orientales organise lundi 20 août une conférence de presse à EYNES. Elle y soulignera la responsabilité non seulement de l’employeur mais aussi celle des pouvoirs publics et de l’entreprise donneuse d’ordre. Il n’est pas admissible que des patrons-voyous aient recours au marchandage et au travail dissimulé.

La Cgt attend des pouvoirs publics qu’ils créent les conditions d’un règlement rapide d’une situation humainement et socialement intolérable. Cela passe notamment par le paiement intégral des salaires dus aux 54 autres ouvriers polonais ; la traduction en justice et la demande de sanctions exemplaires contre les employeurs coupables.
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog