Déclaration du Bureau confédéral de la Cgt

  • UDCGT34
  • lacgt34

 
 
Le Bureau confédéral de la Cgt s’élève contre les attaques dont

la Cgt et son Secrétaire général sont la cible depuis quelques jours.

 

France Soir franchit toutes les bornes, aujourd’hui, en titrant à sa une « Qui veut la peau de Thibault ? ».

Le Bureau confédéral condamne vigoureusement les attaques diffamatoires visant le Secrétaire général, impliquant sa famille, véhiculant insinuations et mensonges éhontés.

Personne ne peut tolérer le développement d’un tel climat délétère qui est tout à l’opposé d’un véritable droit à l’information et qui sape les principes démocratiques eux-mêmes. Tous les citoyens sont interpellés par ces méthodes !

Ce qui est visé, c’est l’action efficace de la Cgt au service des intérêts des salariés du Privé comme du Public. C’est parce que la Cgt est fidèle à ses engagements historiques, parce qu’elle répond aux aspirations d’un nombre grandissant de salariés qu’elle est la cible d’attaques, tout comme nombre de ses militants, victimes de différentes formes de pression et de répression dans les entreprises.

Certains ne supportent pas le rôle essentiel de la Cgt dans la défense du Pouvoir d’achat et dans l’action pour gagner de nouveaux droits sociaux. C’est incontestablement parce que se jouent l’avenir des retraites et celui du droit du travail et des règles sociales que se développe une telle campagne.

La Bureau confédéral appelle toutes les militantes et tous les militants à s’opposer à cette campagne contre la Cgt et de son Secrétaire général. Il appelle les salariés à adhérer à la Cgt et à marquer ainsi leur rejet de telles pratiques.
 

Montreuil, le 23 novembre

 

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog