Communiqué des Syndicats CGT des cheminots de Béziers et Millau.

  • CGT Hérault
  • lacgt34

La mobilisation doit s’amplifier pour la ligne de la Montagne …

 

Lors de la dernière Commission Locale Multifonctionnelle du 30 septembre dernier, les représentants de la CGT, ont posé de nombreuses questions sur la ligne Béziers-Neussargues. C’est ainsi que de très mauvaises nouvelles ont été annoncées :

 

PICT0007.JPG

 

- Une nouvelle fermeture de la ligne est prévue du 9 mai 2012 au 8 septembre 2012 :

La direction SNCF nous a indiqué qu’une étanchéité par béton projeté et une régénération de la voie dans le tunnel de la Boissière (entre Joncels et les Cabrils) était nécessaire afin d’éviter une limitation à 10 Km/h.

Pour  la CGT, cette nouvelle fermeture de ligne en période estivale est inacceptable. C’est une nouvelle attaque contre notre ligne. En effet, depuis des années, alors que la fréquentation est  plus élevée l’été, la direction fait tout pour dégoûter les usagers. Comment justifier la fermeture de la ligne pour un tunnel de 200 m. Pourquoi ne pas réaliser les travaux sur des plages horaires sans circulation de trains, comme les travaux de même nature prévus dans le tunnel de Pétafy du 19 mars au 24 mai 2012 ? Comment acheminer du matériel électrique l’été prochain au Nord de Millau ?

 

- Des nouvelles réductions de vitesse à prévoir :

Un ralentissement est prévu au changement de service sur la ligne entre Engayresque et Aguessac. Cette zone s’ajoute à toutes celles situées au Nord de St Laurent d’Olt. Pour l’Infra Pôle LR : « Il n’y a pas à ce jour de perspective de relèvement de vitesse pour Béziers-Neussargues. L’équilibre est fragile et, seulement Béziers-Bédarieux est une zone à potentiel de développement».

La CGT accuse la SNCF de ne plus assurer l’entretien nécessaire de l’infrastructure au Nord de Bédarieux pour maintenir la ligne en état. A la place de financer des campagnes de pub télévisées, RFF doit investir son budget dans les travaux très urgents.

 

- Les trains AUBRAC en diesel sous 277 km de ligne électrifiée :

L’état et la SNCF ont décidé de remplacer les automotrices électriques par des autorails diesels.

Pour la CGT, c’est une aberration environnementale. Après le Grenelle de l’environnement, comment justifier l’emploi de trains diesel sous caténaire ? Par ailleurs, les autorails X73500 proposés ne sont pas fiables. De plus, la station de gazole de l’atelier de Béziers doit fermer.

Pour pérenniser l’Aubrac, il faut exiger de la SNCF et de l’état, du matériel corail remorqué par une locomotive électrique puis diesel (matériel disponible « garé bon état ») ; à défaut un autorail bi-mode (électrique et diesel).

 

- Les bus TER seront bientôt repris par les régions :

Après le bus TER payant pour les cheminots entre Millau et Montpellier, cette pratique sera généralisée prochainement.

La CGT dénonce ce procédé qui est une nouvelle atteinte aux droits de circulation des cheminots et leurs familles. Nous demandons qu’une convention soit signée entre les régions et la SNCF.

 

L’heure est plus que jamais à la mobilisation !

Cheminots, usagers, élus, venez exprimer votre colère le

Samedi 8 octobre à 10h en gare de Bédarieux

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog