Fermeture programmée des centres de rééducation de Lamalou : la CGT dénonce !

  • CGT Hérault
  • lacgt34

NON !

La destruction des emplois dans les hauts cantons n’est pas une fatalité ! 

  Après les fermetures des centres Bourgès, du Val d’Orb, et de l’Hôpital Militaire, tout porte à croire que la spirale du déclin ne va pas s’arrêter là.

La preuve est, que le 5 juillet dernier, Oc-Santé et Ster ont présenté de nouveaux projets d’unités de soins de suite et de réadaptation fonctionnelle sur l’agglomération de Montpellier, lors de la dernière commission de l’Agence Régionale de Santé.

La délégation CGT, lors de cette réunion a voté contre ces nouvelles implantations qui se traduiront forcément par la fermeture d’autres centres sur Lamalou.

L’emploi doit rester au cœur des enjeux socio-économiques dans les hauts cantons et nous sommes déterminés à le défendre.

Aussi, la CGT réaffirme que le thermalisme est médicalement reconnu pour favoriser des guérisons plus rapides, ce qui réduit le coût pour la Sécurité Sociale.

Par ailleurs, le savoir-faire des centres de Lamalou reconnu au niveau national, ne peut pas s’exporter.  019 - Manif. Retraite Mtp - 23.03.10

 

La CGT a mené le combat sur la convention de revitalisation pour compenser la destruction des 77 emplois lors du transfert du centre Bourgès à Castelnau le Lez. Aujourd’hui, compte tenu de l’actualité, nous sollicitons la population et les salariés à se mobiliser. 

 Les élus quant à eux, trop souvent silencieux, doivent porter des projets de maintien et de développement de l’emploi de ce secteur sur Lamalou les Bains. Ce sujet doit dépasser les clivages politiques. La destruction des emplois dans les hauts cantons n’est pas une fatalité !

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog