Journée d’action du 14 novembre 2012

  • CGT Hérault

MANIF 14 NOVEMBRE 2012 351

La mobilisation s’amplifie partout en Europe et en France

 

Dans l’Hérault : Plus de 2000 manifestants réunis à Montpellier et des initiatives locales comme à Béziers et à Pézenas.

 

 

Communiqué confédéral mercredi 14 novembre 2012

A l’appel de la Confédération Européenne des Syndicats contre les politiques d’austérité en Europe et pour une Europe sociale, des mobilisations fortes ont été recensées dans 28 pays européens avec des appels à la grève générale comme en Espagne ou au Portugal.

En France, après la journée d’action sur l’emploi industriel du 9 octobre, une nouvelle étape de mobilisation a été franchie ce 14 novembre. 134 manifestations et rassemblements ont été recensés à l’appel de la CGT, CFDT, FSU, UNSA et Solidaires. Ce sont plus de 100 000 manifestant-e-s du public et du privé qui sont sorti-e-s de leurs services et entreprises, et ont participé aux différentes initiatives.

Les salarié-e-s, retraité-e-s et privé-e-s d’emploi ont tenu à exprimer leur rejet de cette politique d’austérité qui n’amène que fermetures d’usines, restructurations, dégradation du pouvoir d’achat, de l’emploi, accroissement du chômage et de la précarité.

Elles et ils veulent une autre politique qui soit source de croissance et de progrès social. Une politique rigoureusement tournée vers une autre répartition des richesses, le plein emploi, la revalorisation salariale, le développement industriel, et la lutte contre la précarité.

Cette journée de mobilisation européenne est un message fort adressé au patronat et aux gouvernements européens, dont le Président de la République Française.

« Le pacte de compétitivité », décidé sous la pression du patronat, avec les mesures d’allègement massif du coût du travail et les baisses des dépenses publiques, ne constituent en rien une réponse aux besoins du pays pour sortir de la crise.

L’avenir de l’Emploi et de l’Industrie nécessite un développement économique et social fondé sur une véritable valorisation du travail, une véritable sécurisation de l’emploi et non plus de flexibilité comme l’exige le Patronat dans les négociations en cours. Cela impose de lutter contre la spéculation en mettant, notamment, à contribution les revenus financiers des entreprises et des particuliers.

La CGT appelle les salariés à poursuivre la mobilisation afin de maintenir cette légitime pression en direction du gouvernement et du patronat.

Montreuil, le 14 novembre 2012

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog