L’Intersyndicale départementale de l'Hérault demande l'arrêt immédiat de la procédure engagée contre nos camarades

  • CGT Hérault
  • lacgt34

Monsieur,

 

Vous avez, par voie d’huissier, assigné 4 de nos camarades, M Gimbert (CFDT), M Bazalgette (CGT), M Fraile (CGT), M Rey (CGT).

Cette assignation attire une vive réaction des organisations syndicales du département.

 

Cette action était en tout point portée par l’intersyndicale départementale et n’avait pour objectif que de participer au  mouvement de blocage du courrier du 22 octobre pour les départements de l’Hérault, de l’Aude, du Gard et de la Lozère. Contrairement à vos affirmations  à aucun moment, la circulation des travailleurs de la PIC n’a été entravée.

 

baillon.jpg

 

Notre blocage n’a donc porté exclusivement que sur le courrier, et nous avons même permis et facilité la circulation des chauffeurs sous réserve que leurs camions soient vides , le contrôle de cette circulation ayant été assuré conjointement par les responsables des organisations syndicales et des responsables de la PIC.

 

Enfin, cette action ayant été décidée en intersyndicale, nous ne comprenons pas que les assignations que vous avez lancées ne s’adressent pas à l’encontre des responsables des organisations qui ont pris l’initiative de ce mouvement.

 

stop_discrimination.jpg

 

Pour l’intersyndicale de l’Hérault, les pratiques qui consistent à exercer des pressions sur le personnel de l’entreprise relèvent purement et simplement d’intimidation que nous ne pouvons tolérer ! Elles sont l’illustration de l’état du climat social que nous décrivent nos camarades.

 

Nous condamnons vigoureusement ces pratiques et nous vous demandons de lever immédiatement les poursuites engagées auprès de nos camarades !

 

Dans l’attente de votre décision, recevez l’expression de notre détermination la plus grande à faire respecter les salariés de cette entreprise.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog