Le licenciement comme seul avenir pour les métallos ?

  • CGT Hérault
  • lacgt34

Vendredi 19 février, à partir de 13 heures, à l’appel de la CGT, les salariés des entreprises Auxel de Vendargues, APEX BP Solar et Cofidur de St Mathieu de Tréviers, et Digital Medical Systems de Perols se rassembleront devant la préfecture de l’Hérault à Montpellier pour protester contre les politiques de suppressions d’emplois menées par les directions de ces entreprises.

Des délégations de militants CGT d’autres entreprises de la métallurgie viendront apporter leur soutien solidaire.

Les salariés de ces entreprises sont excédés d’entendre les banques annoncer des profits 2009 à coups de milliards d’euros, alors que la casse du tissu industriel, les projets de fermetures de sites, les plans de suppressions d’emplois se multiplient.

Il est inadmissible que les fonds publics aient servi à renflouer les banques responsables de la crise alors que rien n’est fait pour soutenir l’emploi industriel, le pouvoir d’achat et la protection sociale.

Il est insupportable que les pouvoirs publics limitent leurs interventions à une communication fallacieuse de diversion.

Il faut arrêter les discours idéologiques des financiers prédateurs. Non, chacun n’a pas ce qu’il mérite ! Les profiteurs ne méritent pas leurs profits. Les travailleurs ne méritent pas les suppressions d’emploi dont la seule justification est encore et toujours l’augmentation du taux de profit.

C’est pourquoi les salariés demanderont qu’une délégation soit reçue à la préfecture. Le syndicat CGT Métaux Montpellier interpelle le préfet de l’Hérault afin qu’un médiateur soit nommé dans les plus brefs délais pour prendre toute disposition de nature à sauver les emplois menacés chez Auxel, BP Solar, Cofidur et DMS.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog