Le syndicat CGT Clémentville exige la requalification en CDI !

  • CGT Hérault
  • lacgt34

sant___action_sociale.jpgEmbauchée depuis 2008 en remplacement, une salariée de la clinique Clémentville a demandé la requalification de son CDD temps partiel en CDI à plein temps.

Des irrégularités dans ses contrats et un maintien dans la précarité l’ont amené à faire valoir ses droits devant les Prud’hommes tout d’abord en référé mais aussi sur le fond.  

La demande en référé est une demande d’urgence de maintien dans l’emploi dans l’attente du jugement sur le fond qui a été lancé parallèlement et doit être jugée le 6 avril 2012.

Une première audience de référé a eu lieu en janvier 2012 et a été renvoyée en départage le 8 mars 2012.   prud__hmmes_3.jpg

Le syndicat CGT Clémentville soutient et accompagne cette salariée dans ses démarches. Si cette saisine sur ce sujet est une première sur l’établissement, les irrégularités dans les contrats ne font pour autant pas exception dans le secteur de la santé privée.  

L’emploi précaire ne peut avoir pour objet de pourvoir durablement un emploi lié à l’activité normale et permanente de l’entreprise ou pour faire face à un besoin structurel de main d'œuvre.  

De nombreux CDD seraient irréguliers mais la crainte de représailles ou de perte de l’emploi empêche la plupart des salariés de saisir la juridiction compétente.  

Depuis la saisine, certains CDD ne sont pas reconduits ou sont menacés de ne pas l’être. Ces salariés employés pour la plupart depuis plus de deux ans pourraient eux aussi faire valoir leur droit auprès des Prud’hommes. Les sanctions financières seraient alors conséquentes pour l’établissement, voire pour le groupe Oc Santé, si ces démarches s’étendaient aux autres cliniques du groupe.  

Le syndicat CGT Clémentville invite tous les salariés aux Prud’hommes de Montpellier : 

 

Jeudi 8 mars 2012, 14h,

pour l’audience de départage

 

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog