LES OUBLIÉS DE MONTPELLIER…

  • CGT Hérault
  • lacgt34

   Le ministère de la défense s’est engagé dans une restructuration et une réorganisation sans précédent suite aux conclusions du livre Blanc et à la démarche de Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP).

       Cette réforme, associée à la nouvelle carte militaire, auront pour conséquence une réduction de 54000 emplois civils et militaires d’ici à 2014, avec la fermeture à l’été 2010 des sites militaires de Montpellier (EI, EMSAM, DIAC).

 

   La grande majorité des salariés souhaitent rester auprès de leur famille, sur Montpellier, où ils ont le plus souvent construit leur vie.

   Le gouvernement est resté sourd aux demandes sans cesse formulées des organisations syndicales en particulier sur l’accompagnement social. Le plan d’accompagnement des restructurations (PAR) est inefficace sur le terrain.

    

   L’intersyndicale demande au gouvernement d’arrêter de faire semblant et de respecter l’engagement qu’il a donné au travers du plan d’accompagnement des restructurations (PAR) et dans les fiches de vœux des agents.

 

    Il semble plus qu’urgent, légitime et normal, qu’à moins de 4 et 6 mois de la fermeture définitive des sites, le personnel et leurs familles connaissent leur avenir.   L’intersyndicale a donc décidé des initiatives et actions sur le mois de janvier.

 

    Elle invite les citoyens, élus locaux et régionaux à un débat-public le vendredi 15 janvier 2010, à 16h30 salle Urbain V rdc Mairie de Montpellier  afin de dénoncer le mécanisme de la RGPP qui conduit et conduira de nombreux salariés à la précarité et une dégradation du service public.

Mais aussi et surtout pour demander un report des décisions de restructuration et un plan d’urgence efficace de reclassement pour les salariés des sites de défense.

 

    Elle appelle aussi les salariés à une mobilisation massive le 19 janvier 2010, date de la dernière rencontre nationale autour des personnels civils.

   

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog