Campagne 32 Heures-Argumentaires

  • UD CGT Hérault
  • articles
Campagne 32 Heures-Argumentaires

Synthèse présentée à la Commission Exécutive de l'Hérault le 10/11/15.

Intégralité de l'argumentaire sur:http://www.cgt.fr/Travailler-toutes-travailler-tous.html

Campagne CGT

32 Heures

Argumentaires

Travailler tous et toutes travailler mieux, travailler moins

Contexte :

La cupidité des banques et les politiques d’austérité ont engendré les crises financières et économiques qui ont eu pour conséquences :

  • Chômage massif : 24M de chômeurs en Europe
  • Pauvreté et précarité : 60% des emplois crées sont à temps partiel

Le nationalisme, le racisme et la xénophobie sont les autres conséquences de ces politiques désastreuses entraînant les peuples à s’opposer entre eux.

Poursuivre dans cette voix, s’attaquer encore et toujours aux droits des travailleurs, à leur protection sociale, dérèglementer la législation du travail aurait pour conséquence d’entrainer plusieurs millions de personnes de plus dans le chômage et la précarité.

A l’inverse l’objectif du plein emploi, la lutte contre les les inégalités et la précarité réconcilierait les travailleurs avec l’Europe des peuples et des nations.

Un des leviers de croissance est donc assurément la nouvelle réduction du temps de travail tant à l’échelon National qu’Européen.

L’Europe annoncé la réouverture de la directive temps de travail, la CGT propose donc aux autres syndicats Européens, par le biais de la CES, une grande campagne pour une nouvelle directive en Europe

5 arguments pour une nouvelle réduction du temps de travail.

  1. La réduction du temps de travail sauvera et créera des emplois :

Contrairement aux idées reçus, la réduction du temps de travail est une réalité de longue date.

De 1970 à 2010 la durée légale du travail est en baisse dans les pays de l’OCDE.

En période de crise la RTT est massivement imposée par le patronat comme seule et unique solution mais elle est payée par les salariés a travers le chômage, la précarité, le temps partiel et le chômage partiel.

Le véritable débat se situe donc entre une RTT imposée et une RTT choisie c a d encadrée par la loi et négociée par accord collectif de branches et d’entreprises.

Sur la base des 35 heures :

-350 000 emplois directs crées.

- croissance

- dialogue social

- réduction réelle du temps de travail à moins de 40h hebdomadaire

- Semaine de congés en plus=développement de l’industrie de loisirs= embauche = salaires = retour état ( cotisations, tva, impôts…)

Durant les 30 dernières années aucun autre dispositif n’à eu ces résultats sur le triptyque : emplois massif / croissance / dialogue social.

Mettre en place les 32 heures c’est:

  • Créer de l’emploi rapidement ( estimation à 4 M )
  • Relancer la croissance par la consommation de ceux qui ne seront plus au chômage ou à temps partiel.

Le financer par :

-Réorienter les exonérations de cotisations et les aides publiques : 220 Milliards / an soit 10% du PIB alors qu’il en faudrait 20 pour les financer.

- dynamisme de la création d’emplois généré = nouvelles ressources

- baisse des inégalités salariales

- baisse de la différence temps de travail entre les hommes et les femmes

- amélioration de la santé des travailleurs

- Anticiper l’arrivée massive du numérique dans nos économies et industries : d’ici 20 ans 42% des métiers seront impactés et on estime à 3 millions d’emplois menacés d’ici à 2025.

Donc il faut lier la révolution numérique à une réduction massive du temps de travail avec un impact Européen par une directive Européenne face aux politiques d’austérité.

  1. Mieux vivre et travailler mieux : concilier productivité, qualité du travail et sécurité des travailleurs.

Objectif historique : baisse du temps de travail, journée de 8 heures, semaine à 40 heures et 35 heures…

( congés payés, paternité, maternité, temps de repos…)

Cette réduction à 32 heures ne doit donc pas s’accompagner d’une hausse de l’intensification du travail !!!

OIT : « le mal travail » c’est 4 points de PIB/an ( idem en Europe)

INSEE : 35 Heures : 4 à 5 % de productivité en plus pour les entreprises.

En 2004 : suite aux 35 heures , la France est au 2ème rang mondial et 20% au-dessus de la moyenne Européenne.

  1. Gagner enfin l’égalité Homme / Femme, concilier la vie professionnelle et la vie privée.
  • Taux d’activité : celui des femmes est inférieur de 10 points à celui des hommes.
  • Sous emplois 10% femmes / 4 % hommes
  • Le travail de nuit pour les femmes à été multiplié par deux en 20 ans
  • Tâches ménagères sont toujours assumées à 80% par des femmes.
  • Temps partiel : 30 % sont à temps partiel (80% temps partiel)

La différence du temps de travail explique les 27% d’écarts de salaires entre Hommes et Femmes.

  • Temps partiel=précarité= salaire inférieur aux seuils de pauvreté.
  • Carrière discontinue (arrêt pour enfants) ou personnes agées ou dépendantes suites à un handicap qui à pour conséquence un impact sur le niveau des retraites ( 40% d’écarts)

Donc les 32 heures peuvent permettre à plus de femmes de passer à temps plein et ainsi mieux concilier vie professionnelle et vie privé.

  1. Le nouvelle RTT s’attaquera aux inégalités et à la précarité ( RTT choisie/ RTT imposée).

Durée légale 35 heures mais la durée effective est de 39 heures et ceux à temps partiel à 23.5.

60 % des temps partiel souhaiteraient être à temps plein.

La solution des 32 heures :

  • Moins de contrats courts subis
  • Moins de départ en retraites pour pénibilités avec accords négociés
  • Mieux encadrer le temps partiel
  1. Aujourd’hui les salariés travaillent plus de 35 heures.

Durée réelle ( tp+tpartiel) est de 36 heures (plus qu’en Allemagne).

Temps plein est en moyenne à 39h30 (cadres à 44h30).

Tout ça sans compter les heures supplémentaires non payés , ni récupérées amplifiées par les nouvelles technologies qui brouillent la limite entre vie professionnelle et vie privée : explosion du travail au noir.

Numérique + assouplissement des 35 heures ( heures supplémentaires en hausse) = temps de charges de travail en hausse.

Conclusion:

Les mesures Européennes et nationales prises au nom de la compétitivité et des emplois visant à augmenter la durée légale du travail ou à la contourner pour y déroger ont conduit à l’échec :

  • Croissance atone voir déflationniste
  • Précarité en hausse
  • Chômage de masse

Il faut donc une nouvelle RTT sans perte de salaires par le biais d’une directive Européenne baissant le temps de travail.

La CGT veut donc un grand débat Européen sur:

  • Impact de la mise en place des 35 heures en France
  • Faire la lumière sur les politiques d’aides publiques
  • Faire la lumières sur les exonérations de cotisations sociales

( / recherche, / production industrielles, / exportations, / services publics, / sécu, / salaires…)

  • Egalité Homme/femmes.
  • Santé des travailleurs et retraites.

Il faut donc conduire ce débat avec les salariés et construire avec eux les propositions pour conquérir cette revendication de progrès social.

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog