LE 25 JANVIER 2008 : MANIFESTATION REGIONALE A NARBONNE

  • UDCGT34
  • lacgt34

Vendredi 25 janvier 2008 sont convoqués au Tribunal correctionnel de Narbonne nos 5 camarades injustement accusés dans le cadre de l’affaire des ASF. (Georges Athiel, Thierry Labelle, Philippe Galano, Bérengère Gauby et Frédéric Andreu).

Tléchargement des tracts ICI

Cette affaire remonte à 2003, où lors d’une manifestation unitaire (CGT – FO – FSU – UNSA) contre le projet de loi Fillon concernant les retraites, organisée sur le tracé autoroutier de Perpignan Nord, 4 responsables du syndicats CGT des ASF furent menacés de sanctions par leur direction.


Devant  les menaces qui pesaient sur ces 4 militants, une tentative de négociation s’est tenue dans les locaux de
la Direction Régionale des ASF à Narbonne le 3 juin 2003.

La tentative de négociation restant infructueuse, les manifestants présents ont envahi les locaux des ASF pour exiger la levée des sanctions. Libre de ses mouvements, le Directeur Régional faisait toutefois appel aux CRS qui intervenant à 17 heures pour déloger les manifestants.

 

 
Après de multiples procédures, mutations disciplinaires, licenciements… la direction a perdu tous ses procès, tant aux prud’hommes qu’au pénal. Mais les dirigeants des ASF revanchards ont intensifié leur acharnement contre
la CGT et ses militants, et se sont saisis des évènements du 3 juin dans leurs locaux de Narbonne pour déposer une plainte devant le Procureur de la République.

 
A la suite de cette plainte et à l’issue de la phase d’instruction, le juge renvoyait l’affaire devant le tribunal correctionnel de Narbonne et poursuivait :

Thierry LABELLE, secrétaire général de l’Union Départementale CGT des Pyrénées Orientales,

Georges ATHIEL, ancien secrétaire général de l’Union Départementale CGT des P O,

Philippe GALANO, ancien délégué syndical central CGT des ASF,

Bérengère GAUBY, militante de l’Union Départementale CGT des Pyrénées,

Frédéric ANDREUX, syndicat CGT des cheminots de Narbonne,

Ce soutien massif à nos camarades injustement mis en cause est élargi à une condamnation importante de la discrimination syndicale et citoyenne dans toutes les entreprises.

Le 25 janvier 2008 au Tribunal de Narbonne, le soutien à ces 5 militants de la CGT doit être sans faille, important et déterminé. Nous ne pouvons accepter la criminalisation de l’action syndicale…inscrivez-vous rapidement auprès de vos UL pour les départs en bus

Personnaly © 2014 -  Hébergé par Overblog